• Abandon

     

    Sur une plage abandonnée, sans coquillage ni crustacé, la belle hisse la voile de ses songes, légère comme l'écume qui au loin, sème ses embruns salés sur les ailes d'un vent mutin.

    La brise souffle sur la dune. Eparpille en douceur les millions de grains de silice et de quarz, pauvres pèlerins essoufflés par l'érosion d'un voyage si brutal à travers torrents et méandres tourmentés.

    Ignorant la géographie et la bienséance de certaines frontières, le sable innocent s'insinue au creux de ses reins et souligne d'un trait doré la perfection de ses courbes alanguies.

    Elle tressaille soudain et soulève le bras pour découvrir l'origine de ce picotement incongru qui brise l'instant de grâce. Elle repère l'audacieux talitre qui a ainsi osé interrompre son repos, et le chasse d'un revers de la main.

    L'amphipode n'a cure de sa hargne et s'éloigne d'un bond prodigieux pour s'enfouir au plus vite dans une galerie improvisée qu'il creuse en un éclair. La belle soupire et se gratte d'un geste nonchalant avant de reprendre la pose sous l'oeil vigilant mais compréhensif du photographe...

     

    Photo: Efelo Dream Factory, A l'horizon des Rêves

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires