• Le bon vieux temps

     

    Le bon vieux temps

      

    "Ah! Si on pouvait revenir au bon vieux temps!" disent les uns. La mémoire est sélective et ne nous fait conserver du passé que les meilleurs souvenirs. Ainsi, le vieux temps est forcément bon. On n'a jamais vu personne se référer à un quelconque "mauvais vieux temps"...

    Mais parfois, le temps est seulement bon. En perdant son vieux, il ne rajeunit pas pour autant, et continue de ruminer les valeurs forcément extraordinaires des instants révolus. Il lui arrive de devenir mauvais, ce qui lui fait perdre le sens de l'orientation temporelle pour le rabaisser à celui d'indicateur météorologique.

    Il peut même se suffire à lui-même sans autre artifice que sa propre vanité: "il est temps"... Cet état peut d'ailleurs n'être qu'éphémère et aboutir à cette navrante constatation: "il était temps!". Il faut ensuite répondre à cette question cruciale: qui a donc bien pu tuer le temps? Et à ceux qui auraient bien aimé s'aménager un certain temps, on peut demander si un temps mort peut se meubler.

    Un bon médecin saura remonter le temps après qu'on lui ait demandé de le prendre. Quand il s'éveille, il a changé et décide de faire son oeuvre, solitaire et méconnu. Il se fait beau car il déteste être sale. Puis il s'accorde lui-même, se dédouble et s'acoquine avec les trois mouvements. Il peut enfin jouer sa marche et assagir les passions. Et comme en s'écoulant, il se perd, il s'en va à tire d'aile rejoindre le bon vieux du début, qui s'est arrêté ici...

      

    Photo: Harold Lloyd dans Monte là-dessus (1923)

    Texte écrit le 26/01/12 sur mon autre blog; opération "rapatriement!"

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :